Assainissement individuel comment ça marche

Qu’est-ce que l’assainissement individuel ?

 

L’assainissement individuel est plus communément appelé assainissement non collectif ou assainissement autonome. Environ 10% de la population française (soit environ 13 millions de personnes en France) utilisent ce système qui permet le traitement des eaux usées domestiques sans passer par les égouts (ce système est nommé le réseau collectif).

L’assainissement autonome est généralement utilisé par une habitation individuelle, cependant, il existe aussi l’assainissement autonome groupé qui consiste en la réunion de plusieurs habitations voisines qui installent un dispositif d’assainissement autonome.

Il existe également un dispositif permettant un traitement complet des eaux domestiques, il s’agit de la micro station d’épuration. Cette installation à deux principes de fonctionnement différents : le traitement des eaux par les boues activées ou le traitement des eaux par le milieu filtrant.

Assainissement individuel

Enfin, l’assainissement autonome reste moins cher que l’assainissement collectif pour les zones où les habitations sont relativement éloignées les unes des autres.
Voici les principales informations concernant l’assainissement individuel.

Explication de ce type de traitement des eaux domestiques usées en quelques points :

Comment fonctionne l’assainissement individuel ?

 

Le traitement des eaux domestiques usées lorsqu’il est effectué par un dispositif d’assainissement autonome se décompose en trois grandes étapes :

1- La collecte : Il s’agit d’installer les conduites qui vont diriger les effluents de l’habitation. Ces conduits doivent être construits en pente de 2% à 4% afin de faciliter le cheminement des eaux vers la fosse septique.

2- Le prétraitement : Les eaux usées sont dirigées vers un grand bac, la fosse septique également connue sous le nom de fosse toutes eaux, c’est lors de cette étape que ce produit la décantation, étape importante du traitement de l’eau.

3- Le traitement et la dispersion : C’est la dernière étape du traitement de l’eau avant de la rejeter en milieu naturel.

Qui contrôle les dispositifs d’assainissement individuel ?

 

C’est la SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) qui gère les installations et les contrôles de ces systèmes d’épuration.
Cet organisme est également à votre écoute pour vous conseiller sur ce type de traitement des eaux.
A noter tout de même que leur intervention est payante, les frais sont à la charge du propriétaire de l’installation.

Peut-on obtenir des aides financières pour l’achat ou l’installation de dispositifs d’assainissement individuels ?

Oui, il est possible d’obtenir des aides financières, c’est en réalité des subventions. Pour y accéder, vous devez contacter l’ANAH (Agence Nationale pour l’amélioration de l’Habitat), et leur demander un dossier à renvoyer à cet organisme.
Les subventions délivrées concerneront l’installation de votre dispositif d’assainissement individuel.
Si vous avez des ressources modestes voir très modestes vont pouvez prétendre aux subventions délivrées par l’ANAH.

devis_gratuit

Ils nous ont faits confiance pour leur devis assainissement individuel :

Jean Claude 53 ans : « Je souhaitais investir dans un système d’assainissement individuel mais je voulais trouver le meilleur tarif possible. Grâce à l’équipe de notre assainissement j’ai reçu 5 devis sur ma boite email en 48 heures et j’ai obtenu des réductions importantes sur l’achat de mon système d’assainissement individuel. »

 

Assainissement individuel et micro station d'épuration © 2013 Frontier Theme